Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Trungpa donne son avis ...

II & IV de Led Zeppelin


  Led Zeppelin II - Le riff était la colonne vertébrale du son des Yardbirds, ancien groupe de Jimmy Page. Et sur ce deuxième album de Led Zeppelin, sorti en 1969 (comme le précédent), le guitariste virtuose nous démontre effectivement que la leçon a bien été assimilée. La recette du mystérieux "Whole Lotta Love" : un riff de Page énorme et génial. "Heartbreaker" est un titre bien plus complexe, mais le riff reste l'axe central du morceau. Entre la sorcellerie sonique du grand Page, le pilon de la batterie de John Bonham ("Moby Dick") et le jus dégoulinant sur la jambe de Robert Plant ("The Lemon Song"), Led Zeppelin réussit presque à transformer les excès façon rock'n'roll en expression artistique.
Ce n'est pas le plus connu ou le plus mis en avant des albums de Led Zeppelin, IV étant le plus inscrit dans nos mémoire grâce au genialissime Starway to heaven mais pour moi,  II est bien le meilleur, le plus complet et peut être le plus abouti, il est peut être le plus accessible.


    Led Zeppelin IV est certainement le chef-d'oeuvre absolu du groupe anglais sortit en 1971. C'est en tout cas son disque le plus secret, le plus ésotérique même, à telle enseigne que les critiques anglo-saxons l'ont surnommé "The Runes Album" (les runes étant les caractères des alphabets des anciens peuples scandinaves et germaniques). Au-delà des mots qui cherchent à définir le message occulte du groupe (et de Page en particulier), il s'agit bien, d'un point de vue musical cette fois, d'une quête initiatique, de la redécouverte d'un univers perdu au travers d'un alchimique mélange des genres. Des riffs dévastateurs de "Black Dog", "Rock'n'Roll" et "Misty Mountain High Hop" aux riches atmosphères, tantôt folk, tantôt psychédéliques, tantôt blues de "The Battle Of Evermore", "Stairway To Heaven", "Going To California" et "When The Levee Breaks", Page, Plant, Jones et Bonham, unis par la même volonté de se dépasser, ont livré au public une sorte de musique intemporelle dont on n'a pas, aujourd'hui encore, tiré toute la substantifique moelle.

De toute manière, ce sont deux chef d'oeuvres du rock.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Les 2 "héros" entre chez un marchand de guitares et sur une affiche il y a écrit "Please, no Stairway to Heaven"...
Répondre
T
ok
C
Tiens, juste une bise, comme ça, en passant. Paf !
Répondre
T
aie c'est doux
M
Rien à ajouter sur les albums, mais une référence à Wayne's World, je ne pouvais pas la laisser passer sans m'écrier "Party Oooooon !"M.
Répondre
T
je ne me souviens pas du rapport entre Waynes World et Led Zeppelin !!!
P
Il y a ça aussi dans le film WAYNE'S WORLD. Bref ce sont 2 excellents albums, bon choix.
Répondre
B
Cela me rappelle un souvenir d'Angleterre : J'étais entrée dans un magasin de musique avec un copain qui voulait s'acheter une guitare et sur le mur, il y avait une affiche qui disait : Please, don't play Stairway to heaven.... ils en avaient marre d'entendre cette chanson à longueur de journée !
Répondre
T
tu m'étonnes