Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Trungpa donne son avis ...

Chronique d'une rencontre inévitable (Bah oui, elle a eu lieu)

    Bon je vais être gentil et nourrir votre impatiente du récit de cette rencontre. Devant tant de clameur et d'intérêt je me dois de vous faire le topo. Mais d'abord je vous remercie de tant de sollicitude à mon égard. Peut être est ce seulement du vampirisme émotionnel pour certain, se nourrissant des malheurs ou bonheur des autres. Mais bon je me dois de faire avec puisque j'ai décidé de m'exposer et comblé mon narcissisme avec avidité par l'intermédiaire de ce blog. Bonne lecture.


       Je la rappelle pour poser un rendez vous précis. On se retrouve en face d’un bar, pas juste devant pour s’identifier aisément. On ira prendre un verre avant d’aller au cinéma. Le film sera choisi durant ce premier échange en vis-à-vis. Plus l’heure approche, moins je le sens. Peur des désillusions. Vu que tout c’est bien passé jusque là.

      Il est l’heure de s’y rendre. J’arrive dans la rue. Il fait froid. C’est noir de monde. Tout le monde est de sorti pour voir les illuminations si réputées. C’est agaçant tout ce monde que je croise. D’autant plus que, moi je suis à l’heure, mais elle sera en retard, elle va galèrer pour trouver une place.

     Déjà quinze minutes que j’attends, toujours pas là, elle aura une très bonne excuse je le sais. Par contre, attendre, avec tout ce passage, j’espère ne pas croiser quelques connaissances. Ça vibre. Ce doit être elle. Elle m’informe qu’elle vient de trouver une place, assez loin et qu’elle arrive de ce pas. Encore 10 minutes d’attentes. Prenons notre mal en patience, il n’y a de toute manière rien d’autre à faire.

      Elle arrive. Elle a le sourire. Elle correspond à l’image que j’en avais. On se reconnaît de suite.  On rentre dans le bar bondé. Il reste tout de même une place. A côté du plateau tournant plein de dessert, pile en face de la télé. C’est une émission sur les plus grands trucs rigolos de la mort qui tue. Le problème c’est que ce genre d’émission diffuse des images qui attirent l’œil. On entame la discussion sur des choses banales, le froid, le monde dans les rues, la semaine. On décide de ne pas choisir de suite un film. 2 semblent tenir la corde, Mauvaise Foi et Les Infiltrés. On verra devant le cinéma.

       Elle a de magnifiques grands yeux verts- marrons (assez difficile à définir). De longs cheveux bruns. Un très joli sourire. Elle est presque aussi grande que moi. J’apprécie beaucoup ça façon d’être. Je me sens assez proche d’elle, humour, vision de la vie pas très éloignée. Nous avons pas mal de goûts communs mais ça je le savais déjà. Finalement elle n’est pas très éloignée de Ma femme idéale. Tout se déroule très bien. L’heure tourne et il va falloir transpercer la foule pour se rendre au ciné de l’autre côté de la rive. Je vais payer les consommations et l’on sort.

      Devant le ciné, le choix du film reste à prendre. Je ne veux pas imposer mon choix. Il me semble que Mauvaise Foi serait plus adapté à une rencontre. Un peu de légèreté plutôt que la pesant atmosphère d’un film d’action. Elle choisit la comédie romantique. Sauvé.  Nous nous installons tranquillement, la salle est encore quasiment vide. Nous nous relayons au pipi room, discutons de cinéma et d’autres. Le film commence.

      Mauvaise Foi est un film écrit et réalisé par Rocshdy Zem. Il nous raconte l’histoire entre une juive (Cécile de France) et un arabe (Roschdy Zem) qui après 4 ans de relation, voient leur vie bouleversée par un enfant à venir. Néanmoins, un problème fait surface, la nécessité de la présentation aux parents. Il s’avère que ce point pose problème et engendre des tensions au sein du couple.  Un film sur l’intolérance, la mixité culturelle française, les amalgames vis-à-vis des religions et la crise identitaire. On ne tombe pas dans le cliché, les acteurs jouent justes que se soit Pascal Elbé, Cécile de France magnifique ou Roschdy Zem. Un film aux dialogues ciselés qui nous attirent les rires à chaque fois. Même si le film n’est pas très marquant il réussit le plus important, nous faire passé un très agréable moment.

       Moment d’autant plus agréable lorsque l’on a ma chance d’être aussi bien accompagné, par une jeune femme pleine de charme, au parfum envoûtant, que j’ai pu humer toute une partie de la séance. Le problème, c’est qu’à un moment le film s’est terminé.  A la sorti, après que mon rendez vous ait évitée de justesse une cascade dans la descente des marches (ce n’est pas Cannes), le froid avait redoublé, la nuit définitivement envahi la place. Je lui proposai donc de raccompagner cette charmante demoiselle jusqu’à sa voiture, ce qui nous permit d’échanger nos impressions sur le film.

       Arrivé devant son véhicule. Nous nous faisons la bise et elle me lance : «J’espère que l’on aura l’occasion de remettre ça » et je lui répond que biensur….. Enfin je ne me rappelle pas exactement ce que j’ai dit. Tout ce que je sais c’est que l’on sait embrasser et que l’on eu beaucoup de mal à se décoller. En même temps on avait retrouvé un peu de chaleur qui commençait à faire défaut. Je vous passe les détails. Elle m’a déposé dans ma rue et je lui ai promis que l’on se verrait le lendemain.  La nuit a été mitigée. Elle est souvent venue se réfugier dans mon esprit. Ayant du mal à la chasser (ou pas l’envie).

    Le lendemain, une fois revenu de mon traditionnel déjeuné chez mes parents, mon téléphone vibre. C’est elle. On se voit dans l’après midi pour se promener. En fait on a pas mal câliné aussi. On était tous les deux très bien l’un contre l’autre. Parfois de long silence. Souvent des petites discussions pour en apprendre un peu plus l’un sur l’autre. Ne vous faites pas d’idées nous ne sommes pas allé plus loin que se serrer et s’embrasser, Colloc était là, pas dans la même pièce. Ce fut un délice. On se revoit mardi soir normalement.
       Je pense être totalement sous le charme. Et ce doit être réciproque. Il est clair que la raison me dicte de ne pas m’emballer. En même temps j’ai envie de vivre le truc à fond quitte à souffrir, mais j’ai vraiment la sensation que ce n’est pas pour tout de suite. Il reste encore une étape cruciale à franchir.

         Du coup, si tout continue à bien se passer je vais éclater les statistiques de My Tric. Un vrai contact. Une seule vrai rencontre. Et bingo. Calmons nous !!! Il me reste encore son odeur sur mon t-shirt. Hmmmmmm. Ce mélange de sentiments est troublant. Entre joie et stress. Assurance que tout commence bien et peur de se planter.

Ahahahahahahahahahahahahah !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


NB : l’article précédent a été pensé avant la rencontre, comme quoi !!!!


Je signale l'arrivée d'une petite nouvelle : CHARLOTTE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

M. 29/12/2006 18:23

Bon ben joyeux Noël (c'est pas un souhait, juste un fait) :)M.

Trungpa 29/12/2006 20:34

merci

Gajulie 20/12/2006 08:22

Hé bé voilà !!!Je le savais, mon intuition féminine ne m'a jamais trompée...Bon, j'ai la gueule de bois mais faut que j'aille bosser...Bisous

Trungpa 20/12/2006 17:22

comment ça tu as la gueule de bois ???

Egérie 19/12/2006 18:53

1er RDV et premier baiser échangé ? chapeau... rapide le trungpa et la miss aux yeux verts !!! bonne chance à vous 2... croyons au père noël pour "the first, the last" de M**tic"... c'est la période !

Simone 19/12/2006 15:52

Voilà une bien belle histoire, ces moments sont précieux, profites en bien, et passe une bonne soirée ;-)

Maylis 19/12/2006 15:16

ah ben ça fait plaisir de voir que sur meetic le vent tourne et décidément dans le bon sens happy for you trungpa ravie vraiment!

Trungpa 19/12/2006 15:51

moi de même !!