Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Trungpa donne son avis ...

Muet comme une carpe

    Hier je vous ai laissé avec la voix de Jean Pierre Mariel, aujourd'hui je vous retrouve....... sans voix. Extinction presque totale ce matin, au réveil, heureusement que le blog fonctionne par l'écrit. J'ai pris rendez vous chez mon médecin traitant, je passerai voir mes parents en même temps. Donc encore une salle d'atente en prévision.
    Hier matin je suis donc arriver au boulot, avec la voix cassée. Le souci dans mon métier, grincheux-gueulard........ ah non excusez moi je voulais dire surveillant de boutonneux, la voix est tout de même l'instrument principale avec le crayon. Comment se faire obéir sans souci quand on a plus de voix. En réallité, hier ça c'est plutôt bien passé. Le soir j'ai surveillé la salle télé comme ça pas de bruit, de musique trop forte ou de plainte continue qui augmenteraient mon mal de crâne, du à la toux. Couché, réveillé et oh surprise, plus de son ne sort. Moi responsable de virer les gosses qui mettent trois plombes à dégager de l'internat. Des gamins qu'il faut speeder pour espérer avoir le temps de manger un croissant avant de repartir faire les autres tâches qui me sont dévolues, en ce qui me concerne la descente du car, c'est à dire se geler les miches pendant 20 minutes à ne rien faire puisque les lycéens sont plutôt libres. Mais ce matin, au bonheur, 2 retardataires, les 2 mêmes que d'habitude, ils ne sont même pas les derniers à se lever, dont un qui me tape grave sur le système par son comportement désinvolte, il sort de foyer fermé, en quelques sortes de prison pour mineur. Enfin bref, enfin dehors, je croise un collègue qui me signal qu'il il n'ya plus de croissant. AAAAAAAAAAAhhhhhhhh, en plus j'ai plus trop le temps de petit déjeuner Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhh (le crie est intèrieur je n'ai plus de voix.
    Après le gelage de miche retour au chaud pour surveillance, et là je fais une réflexion à des élèves qui n'ont rien à faire là (enfin sauf si on considère que perturber un cours est une activité). Et là un me sors une phrase du genre "Ca va t'y mon gars".  Evidemment je lui indique qu'il doit surveiller son langage quand il me parle, mais j'ai bien remarquer que j'étais tombé sur un branleur de base décidé à faire le malin devant ses copains. Evidemment c'est monté, moi malade, sans voix j'ai gueuler, le CPE étant à côté est sorti et à observer le manège et est inrtervenu quand l'élève refuseait de me suivre dans le bureau des surveillant. J'étais prêt à balancer mes heures de retenues, mais je sentais bien l'inutilité de la démarche. Finalement, j'ai eu le droit à mes excuses, je sens que je me suis fait un nouvel ami. L'étude qui a suivi était pas mal non plus.
    En tout cas mes collègues se sont bien marrés, déjà moi qui ne "gueule" jamais, qui reste vraiment zen, me suis un poil emporter mais en plus me voir essayer de crier avec une extinction de voix, j'imagine le comique de la situation. Au moins j'aurais agrémenté la journée de certain, j'ai l'impression que je ne vais plus apprécier les venrdedis 13, pourtant je ne suis pas superstitieux.

PS :
Est ce que certaines personnes seraient intéressées pour participer à un petit jeu d'écriture ? Allez voir ici

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Maylis 16/10/2006 15:24

soigne toi bien trungpa j'espère qu'à l'heure qu'il est ton extinction n'est qu'un mauvais souvenir ;-)

Trungpa 16/10/2006 15:30

il ne reste plus qu'une toux agaçante et une voix légèrement cassée

Blanche 14/10/2006 09:41

Tu sais que je chante, pour moi l'extinction de voix c'est une calamité, et j'évite autant que faire se peut, d'arriver jusqu'à l'extinction complète. Parce qu'une fois que c'est cassé (aphone), il n'y a rien à faire sauf reposer la voix et attendre que ça passe. Crois-en mon expérience de chanteuse. 
 

J'ai une amie chanteuse qui est prof, et quand cela lui arrive d'être aphone (une ou deux jours), elle dit que les élèves sont particulièrement sympas avec elle, plus que d'habitude. Mais c'est vrai qu'avec son expérience, elle ne se laisse plus déborder par des comportements inappropriés. Il faut dire aussi qu'elle travaille dans un lycée tenu par des bonnes soeurs qui ne laisse pas trop de place à ce genre de débordements en général !!
 

Trungpa 14/10/2006 09:57

moi je travaille dans un lycée pro, donc certains élèves ont vécu l'échec scolaire et ne supportent pas l'école, et en plus des élèves majeurs parfois. De plus, vu que c'est un petit lycée de campagne on récupère tout ceux qui se sont fait virer des autres établissements des villes alentoures plus grandes. Mais je reconnais que dans l'ensemble ça se passe bien, mais il y a quelques élèves difficiles.

Carole 13/10/2006 19:24

La première quasi extinction de voix que j'ai eu dans ma vie date de cette année, un jour avant la fête de la musique et jusque la fin de la semaine (pas de cette semaine, hein...). Pourtant, je n'avais ni chanté, ni crié...juste fumé plus que de raison et rupture sentimentale. Le premier événement étant lié au second.

Trungpa 13/10/2006 22:35

c'est une laryngite, resultant de ce rhume que je traine depuis 3 semaines. c'est la première fois que ça m'arrive mais dans mon boulot actuel, comme dans le futur, la voix est un outil indispensablke dont il faut prendre le plus grand soin, surtout en tant que prof, ne pas arrêter de s'exprimer haut et fort pendant plusieurs heure c'est tres fatiguant

M. 13/10/2006 18:36

Tiens nous au courant pour ta santé (oui, le grog ça marche, ou au moins ça suffit à te faire croire que ça marche).Quant'à tes élèves dissipés, et à ton "emportement", ça me parait somme toute très naturel :)M.

Trungpa 13/10/2006 22:32

l'emportement est peut être naturel mais ça ne resoud rien, le preuve en est que ça c'est réglé dans le calme par l'intervention de mon chef

Egerie 13/10/2006 16:21

de te lire, j'en ai eu mal à la gorge... courage en tout cas... un bon grog avec du miel et du rhum, du miel, beaucoup de rhum...et du miel et encore plusss de rhum... et au dodo ! ;-))

Trungpa 13/10/2006 16:27

je vais chez le medecin, je craque