Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Trungpa donne son avis ...

Un homme

Je vais vous parler d’un homme. Cet homme beaucoup de personnes m’en ont parlé. Vous pourriez le croiser dans la rue il vous laisserait totalement indifférent. D’ailleurs vous l’avez peut être déjà croisé, lui ou un semblable.

Aux premiers abords, il semble pédant, imbu de sa personne. Son air limite intellectuel, vous fait fuir. Il est froid, stricte, la mine grave. Son regard peu expressif vous refroidit tel le glaçon qu’il imite. Les expressions du visage sont minimes et lui donnent un air trop sérieux. Son physique est banal, presque invisible dans la masse.

Lorsque l’on aborde cet homme, il paraît agréable mais très loin d’être chaleureux. Finalement, il reste accessible. Cette  une personne sympathique avec qui une petite discussion n’est pas déplaisante, mais si on ne fait pas attention l’ennui peut essayer de se faufiler.

Puis, si on a de la chance, on commence à l’apprécier et en découvrir un peu plus sur sa personnalité si camouflée de l’extérieur. Sa timidité s’estompe peu à peu, il n’a pas peur de parler de lui. Le côté intellectuel refait surface finalement on ne s’est pas tellement trompé. Mais il n’est pas aussi imbu de lui-même. Sa curiosité vous invite à prendre la parole, son écoute semble sincère. Il ne pourra s’empêcher de donner son avis, et parfois dans une maladresse, vous coupera la parole pour donner son avis ou commenter vos dires avant que vous ayez le temps de finir. Il s’en excusera et fera attention par la suite.

Ensuite, on le connaît mieux. Finalement peu de pudeur chez ce personnage, mais toujours autant de mystère. Ces qualités émergent peu à peu. Rabat joie, cynique, raisonnable, chiant, pouvant enchaîner des discours inintéressant. Mais pour en savoir plus sur lui, ne serait ce que sur sa journée, il faut délivrer un véritable interrogatoire. Son inexpressivité s’exprime également dans son inintérêt pour les futilités de la vie quotidienne, alors que les autres puérilités inondent ces propos. Il manque totalement de personnalité au regard des autres, « chais pas » « comme tu veux » « je m’en fou » étant les expressions les plus utilisées par sa bouche. Une impression renforcée par son absence de susceptibilités très agaçantes.

Ces défauts sont le résultat d’un déséquilibre qui l’amuse. Il clame haut et fort son ambiguïté émotionnelle. Il a beaucoup d'humour, n'est pas forcément drôle. Personne tendre (uniquement avec sa copine), à l’écoute, se préoccupant du bien être des autres. Il a toujours peur de gêner, voir distant parfois. Il ne se gêne pourtant pas pour accabler les autres des ses quelques plaintes. Il sait ce qu’il doit aux autres mais ne leur dit pas, une fausse pudeur qui pourrait être de l’impolitesse. Il est sensible mais un vrai glaçon, un cœur endurcit qui retrouve peu à peu sa fragilité. Il est fainéant, toujours prêt à rendre service. Il n’aime pas se sentir redevable.

Finalement, on le trouve mignon, adorable, il sait être présent, mais il est invivable pour ceux qui partage son existence tant son cœur et sa pensée sont impénétrables. Aucun traumatisme ne peut expliquer cet état. Une carapace naturelle l’englobe et le protège du regard des autres. Ce qui est pris pour un manque de personnalité n’est qu’une gêne vis-à-vis de l’autre. Tout le monde ne le connaît pas sous le même angle. Des parties de sa personnalité distribuée au hasard des rencontres. Une inertie latente gouvernant sa vie, en attente d’un déclique, d’une extériorisation. Une personne qui pense, réfléchit trop. Un homme qui n’a pas confiance en lui mais qui sait s’estimer, qui se connaît. Impossible me direz vous. Tant d’ambivalence en un seul être, c’est incohérent. Vous avez peut être raison. Mais cet homme c’est moi, et je me supporte très bien.


PS: Le chapitre 6 du Roman D'un LoverLooser est en ligne

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alex 27/12/2006 01:51

Post très interessant comme beaucoup d'ailleurs, je viens de me ballader sur ton blog que je ne connaissais pas, c'est très agréable.C'est le nom du blog qui m'a interroger, je me définis comme un looser de "l'amour".Ton autoportrait m'a rappeler quelqu'un, c'est moi. Tu as su décrire par des mots ce que j'essayais de retranscrire par de longues reflexions. J'ai 21 ans, j'ai encore beaucoup à apprendre sur moi  mais en tous cas c'est un déclic.Bonne continuation et joyeux nowellll !!!

Trungpa 27/12/2006 11:46

Merci pour ta visite !!

bullet 02/10/2006 00:06

Intéressant cet autoportrait. Exercice difficile je pense, car il n'est pas facile de se voir de l'intérieur et de l'extérieur. En tout cas, on te connaît un peu mieux ainsi !

Carole 01/10/2006 15:32

Peut-on vraiment arriver à se définir? Ne sommes nous pas trop influencé par l'image que nous renvoient les autres? Ces autres auxquels on ne veut se livrer entièrement? 

Trungpa 01/10/2006 15:53

Bonne question, mais il ne faut pas trop nier l'image qu'on renvoie aux autres, même si on pense qu'ils ne peuvent nous juger puisqu'ils ne nous connaissent pas, ce qui emmeane de nous fait également partie de notre personnalité. On n'existe principalment à travers le regard des autres dans une communauté.

ancat 01/10/2006 10:42

Bel autoportrait, sincère de ton point de vue ! Chacun sa perception de l'autre non ? En tous cas, pour une petite page de pub c'est réussi ! Bravo ! Est-ce que l'exercice était difficile ?Bon dimanche Trungpa

Trungpa 01/10/2006 15:50

c'est un mélange de ce qu'on peuvent me dire les autres, de mes expèrience et de mes introspections

Bilou 30/09/2006 23:36

En tout cas je ne t'imagine pas pédant ou imbu... même en apparence ;-)
Bonne soirée

Trungpa 01/10/2006 15:49

d'extèrieur c'est li'mpression que je donne avec ma mine sérieuse et observatrice