Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Trungpa donne son avis ...

GI JOE

Revenons au monde adulte et au film , GIJoe tle réveil du C.O.B.R.A.
(Ce n'est pas la vrai affiche mais c'était mon perso préféré quand j'étais gamin, et peut être le meilleur du film).
Avec un ami trentenaire comme moi, nous avaons décidé d'aller le voir pour le côté nostalgique.

Résumé (Allociné) :

Des montagnes de l'Asie centrale aux déserts d'Egypte, des rues de Paris au pôle Nord, les agents de l'équipe d'élite connue sous le nom de G.I. Joe mènent une lutte acharnée contre un ennemi redoutable. Disposant des toutes dernières technologies en matière de renseignement et de matériel militaire, ils combattent le puissant marchand d'armes Destro et la mystérieuse organisation terroriste nommée Cobra, qui cherchent à plonger le monde dans le chaos...



C'est un film d'action, ça explose sans arrêt de partout, jamais de pose, du coup lorsque le film est fini il y a comme un soulagement qui sinstalle dans votre cerveau. Les dialogues sont pitoyables (comme Snake eyes ne parle pas, ça fait de lui le seul personnage bien), le scénario est plus que cousu de fil blanc on devine toutes les pseudos intrigues ou rebondissement bien avant. Trop facile. Tout est fait pour qu'il y ait une suite. Qui est d'ailleurs, Oh surprise déjà annoncé.

Du coup, je n'ai pas trop de souvenirs mais je suppose que ce n'est pas trop éloigné du dessin animé.

Gi Joe - 87 - TF1
envoyé par manganac. - Rencontrez plus de personnalités du web.


Evidement pour faire plus adulte, ils ont rajouté des entiments, un peu d'amour dans se monde de brut. Du coup, on se pose une question existentielle pendant le film, quel est la plus sexy ravissante entre Scarlette (GIJoe) jouée par Rachel Nichols et La Baronne jouée par Siennea Miller. Vous en pensez quoi?






























Rachel Nichols as "Scarlett"                          Sienna Miller as"La baronne"


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article